Quelle formation pour travailler dans le funéraire ?

De nombreuses personnes ignorent que dans le domaine des pompes funèbres l’on ne chôme pas. Le commun des mortels préfère compter sur ceux du secteur plutôt que de s’y aventurer. Vous êtes intéressé par les pompes funèbres ? Voulez-vous en savoir plus sur les qualifications que cela nécessite ? Découvrez cela dans la suite.

Travailler dans un funéraire : qualifications requises

Le domaine des funéraires nécessite la qualification d’un chauffeur, des porteurs et d’un creuseur pour réussir les cérémonies funéraires. Le conducteur est celui qui se charge de transporter la dépouille du défunt dans un corbillard jusqu’à la destination des obsèques.

A lire également : Quelle différence entre sirop d’agave et sirop d’érable ?

Les porteurs doivent être au nombre de 4 et se chargent de porter et de déplacer le cercueil lors de la cérémonie. Encore appelé le fossoyeur, le rôle du creuseur est de créer le lieu où reposent les défunts. Étant un expert, il connaît sur mesure les dimensions à prendre pour que le petit espace soit parfait.

Ce personnel travaille en collaboration directe avec les proches du défunt. De ce fait, il est : exigé qu’ils adoptent certains critères en particulier le respect et d’avoir une bonne conduite.

A découvrir également : Comment soutenir une association en ligne ?

Les formations générales exigées

Accéder à ce personnel n’impose aucun diplôme précis. Cependant, il est souhaitable de suivre une formation de niveau 1. Les disciplines de cette formation prennent en compte la réglementation des espaces funéraires, le droit administratif et la psychologie.

À celles-ci s’ajoutent la sociologie du deuil ainsi que l’hygiène. Il est recommandé de suivre cette dernière quelques mois à l’avance, principalement avant le démarrage du travail proprement dit.

Cérémonie de deuil : personnel et formations

Au cours d’une cérémonie de deuil, de nombreuses personnes s’activent afin que le défunt parvienne à sa dernière demeure.

L’animateur de cérémonie de deuil

Il joue un rôle très important et pour exercer son métier, il lui faut suivre une formation. C’est le locuteur de la famille défunte. En d’autres mots, il est chargé de parler en lieu et place du ménage endeuillé.

Le maître de cérémonie doit savoir écouter et se tenir devant un public. Celui-ci se doit de compatir à la douleur des attristés et d’être irréprochable.

Pour exercer ce métier, il faut nécessairement se former en théorie durant 70h. À la suite, s’ajoutent 70 heures de travail pratique lors d’un stage dans une entreprise. Ce n’est qu’à la fin de cette formation qu’il sera : déclaré « Maître de cérémonie ».

Le guide

Chargé de l’organisation de la cérémonie mortuaire, il est le professionnel que la famille en deuil contacte en premier. C’est lui qui leur fait part des différentes formes de célébrations auxquelles les proches peuvent souscrire.

Mieux, c’est un prestataire de service, un commerçant. Il aura donc aussi pour mission de s’occuper de tous les événements de la cérémonie. Il sera chargé de leur faire des propositions : cercueil, objets funéraires,etc.

Pour travailler dans ce domaine, le futur conseiller funéraire doit impérativement suivre une formation de niveau 4. Il devra faire 120 heures de théorie et 70 heures de stage dans une entreprise.

Le gouverneur de pompes funèbres

Encore appelé le dirigeant, il représente le manager d’une entreprise dans ce domaine. Mieux, il est l’intermédiaire entre la société funéraire et la famille du défunt. Il a pour rôle de veiller au bon fonctionnement de son organisation (le personnel) durant toute la cérémonie. Il se charge de discipliner au mieux son équipe. Ensuite, il se doit d’être le comptable de l’entreprise.

Devenir gouverneur de pompes funèbres revient à suivre une formation de niveau 5. Les disciplines citées plus haut feront partie de cette formation. Outre la formation élémentaire, il est : tenu de suivre 42 heures de théorie et de pratique en gestion d’entreprise.

Le graveur et le madrier

Ce sont ces experts qui se chargent des monuments funéraires en pierre, des plaques funéraires, etc. Ils sont généralement choisis par la famille du défunt. Le principal rôle du graveur est de graver, d’écrire l’identité du défunt. Quant au madrier, il met en place tout ce qui est en rapport avec l’installation de la pierre tombale.

Pour exercer ce métier, le graveur est : tenu de suivre une formation d’au moins 2 semaines. Le but est de savoir s’inscrire sur une pierre. Le madrier, de son côté, doit faire 140 heures de formation. 70 heures seront : consacrées à la théorie et l’autre à la pratique.

News