Comment savoir si ma trottinette est homologuée ?

Les trottinettes électriques sont désormais un moyen de transport privilégié au sein des villes où la circulation automobile est contraignante. En effet, ce dispositif électrique s’avère être très pratique pour les courts trajets, ce qui en fait une option de choix pour les étudiants et les jeunes actifs voulant accéder à leur lieu de travail, ou bien de scolarité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les trottinettes électriques sont des véhicules soumis à une réglementation stricte. Cela signifie que la conduite d’une trottinette électrique suppose le respect de certains critères de sécurité. Dans ce cas, comment peut-on savoir si une trottinette électrique est homologuée ?

Les trottinettes électriques, réglementation et homologation

Il est important d’expliquer les mécanismes et le fonctionnement de la trottinette électrique. En effet, cela permettra de développer vos connaissances en ce qui concerne la mécanique de ce type de véhicule à moteur. De cette manière, vous serez capable de déterminer si, oui ou non, votre trottinette électrique est conforme aux niveaux de sécurités imposés par la loi.

Lire également : Comment s'habiller à la montagne femme ?

Qu’est-ce qu’une trottinette électrique ?

La trottinette électrique désigne la version actualisée d’une trottinette classique. En effet, c’est un véhicule qui dispose d’un moteur électrique lui octroyant sa vitesse de propulsion. L’usage des trottinettes électriques s’est démocratisé en France à partir des années 2010 grâce à la mise en place de bornes de location dans les villes. Désormais, le véhicule est quasiment aussi utilisé en ville que le vélo en piste cyclable. L’engouement qui gravite autour de ce type de véhicule est dû à son aspect pratique et son coût moindre par rapport à celui d’un vélo. 

De plus, les trottinettes électriques bénéficient d’une autonomie importante qui représente l’assurance d’une circulation longue durée. Il est important de spécifier que les trottinettes électriques sont soumises à une réglementation stricte depuis la démocratisation de leur utilisation. En effet, elles doivent répondre aux critères de sureté élaborés par les autorités compétente dans le domaine de la sécurité routière.

A lire également : Comment imiter un zombie ?

Quels sont les critères d’homologation d’une trottinette électrique ?

La circulation des trottinettes électriques est soumise à la loi européenne et plus particulièrement à la réglementation des engins de déplacement personnel motorisés (EDPm). En ce sens, l’un des critères les plus importants de conformité est la vitesse de la trottinette électrique. En effet, cette dernière ne doit pas dépasser une vitesse maximale de 25 km/h. En effet, cela constitue l’assurance d’une circulation plus sûre pour les conducteurs ainsi que les piétons. À ce critère se rajoute une liste de conditions d’utilisation de la trottinette électrique.

  • En ville, les trottinettes électriques doivent circuler sur des pistes cyclables.
  • Si la zone de dispose pas de pistes cyclables, une trottinette électrique est autorisée à rouler sur une route limitée à 50 km/h.
  • La conduite peut être autorisée dans une route de moins de 80 km/h si le conducteur porte un casque de protection ainsi qu’un gilet de haute visibilité. La trottinette doit également être équipée de feux de position.

Il faut noter qu’une trottinette électrique est homologuée quand celle-ci porte la mention CE.

Quelles sont les sanctions encourues si votre trottinette n’est pas homologuée ?

Tout comme le port d’un casque de protection, les présences d’un certificat de conformité ainsi qu’une carte d’immatriculation sont obligatoires selon la loi en vigueur. Tout manquement est sanctionné d’une amende. En plus de cela, le conducteur doit souscrire à une assurance moto pour pouvoir utiliser sa trottinette électrique sur la voie publique. En effet, l’assurance relève d’une obligation légale pour les conducteurs.

Dans le cas où ces derniers ne présenteraient pas une assurance valide ainsi qu’une carte d’immatriculation lors d’un contrôle, ils écoperont d’une amende de 750 euros. Nous vous conseillons donc de disposer de tous les papiers nécessaires avant de circuler sur votre trottinette électrique pour éviter de payer une amende. Simples à obtenir, ils vous éviteront bien des problèmes et une meilleure sécurité.

Loisirs