Comment se servir d’un pistolet de couture ?

Aujourd’hui, nous allons parler de L’OUTIL à avoir absolument à la maison quand on fait de la couture : la règle japonaise. Tous ceux autour de moi qui ont acheté cette règle m’ont dit que pour rien au monde, elle reviendrait à une règle standard.

A lire en complément : Comment teindre des nappes anciennes ?

Mais avant de commencer, n’oubliez pas que nous offrons une formation vidéo 100% gratuite pour vous permettre d’éviter les erreurs les plus graves qui vous feront détester la couture pour toujours. Cette formation vous donnera toutes les clés pour progresser efficacement et réussir à coup sûr tous vos projets de couture . Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer ici ou sur le bouton ci-dessous et vous recevrez gratuitement vos cours de couture par e-mail.

A lire aussi : Comment choisir un fond de robe ?

Allons-y ! Je vais donc vous expliquer en quoi cette règle est un outil vraiment fabuleux. Je vais vous montrer les deux modèles qui peuvent être achetés et la différence entre les deux, à savoir un modèle chinois pour environ 2-3 euros ou le modèle de la marque.

Cet article est disponible en vidéo et en transcription écrite.

Présentation de la règle japonaise :

Il s’agit d’une règle d’environ 50 cm de long sur 5 cm de large.

Sa particularité est qu’il est transparent et qu’il est gradué tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. À l’extérieur, nous avons des centimètres et des millimètres, à la fois horizontaux et verticaux. Cela permet d’être précis dans ses pistes ! Puis, à l’intérieur, sont des graduations sur 1 cm. Voyons maintenant les différentes utilisations que nous pouvons faire de cette règle : Première utilisation de la règle japonaise : vérifier les angles droits Cette règle nous permet de vérifier nos angles droits puisque les graduations verticales et horizontales se rejoignent. On se retrouve donc avec une sorte de carré. Cela peut s’avérer utile lors du traçage d’un motif. Depuis la règle est transparente, il est très facile de vérifier si notre intrigue a été effectuée correctement.

Formation gratuite à la couture !

OBTENEZ UNE MÉTHODE VIDÉO GRATUITE POUR ÉVITER LES PIRES ERREURS DE COUTURE

Deuxième utilisation de la règle japonaise : tracer très facilement les marges de couture d’un motif

Lorsque vous utilisez un motif sans marges de couture, vous devez ajouter les marges une fois que vous l’avez épinglé sur le tissu.

Sans la règle japonaise, voici comment nous procédons : (Dans cet exemple, je prends des marges de 1 cm)

  • Nous dessinons de petites marques à 1 cm du bord de notre papier à motif avec un ruban à mesurer, en veillant à laisser un espace régulier.
  • Nous prenons une règle et tracons une ligne qui rejoint les repères que nous avons établis précédemment. Le résultat : il est long, et surtout imprécis.

Avec le Règle japonaise, cet exercice devient super pratique :

  • Nous plaçons sa règle au niveau du papier à motifs en laissant une marge de 1 cm supérieure.
  • Nous nous positionnons correctement et nous traçons. Si vous avez une ligne droite, vous pouvez faire une très grande ligne. Si par contre nous avons une ligne légèrement arrondie, nous devrons faire de même, mais sur une distance légèrement plus courte pour reproduire la forme arrondie du motif. Résultat  : c’est beaucoup plus rapide et surtout l’intrigue est très précise

Troisième utilisation de la règle japonaise : reprendre les lignes de couture Pour faciliter la couture et surtout pour avoir quelque chose de très précis, on peut tracer les futures lignes de couture à la craie. De cette façon, lorsque vous cousez, vous n’aurez qu’à coudre sur la ligne tracée à la craie.Dans une vidéo précédente, nous vous avons montré comment reprendre les lignes de couture d’un motif avec du papier carbone.

(voir ici)

Dans le cas des lignes courbes, le papier carbone est la meilleure solution . En revanche, si vous avez des lignes droites, vous pouvez très facilement prendre des lignes de couture avec une règle japonaise. Le principe est le même que celui cité précédemment :

  • nous plaçons la règle de manière à ce que lorsque nous tracons la ligne, elle soit à 1 cm du bord de notre tissu.
  • Une fois bien placé, il ne vous reste plus qu’à tracer à la craie. Résultat  : nous avons dessiné des lignes de couture et donc l’étape de couture est grandement facilitée ! Mais surtout, nous sommes certains d’avoir un projet qui sera le plus précis possible.

Quatrième utilisation de la règle japonaise : trouver facilement la direction du biais d’un tissu Nous savons que le biais du tissu est à 45° du fil droit et que c’est la partie du tissu qui est la les plus flexibles.

Sur la règle japonaise, nous avons des lignes obliques qui sont tracées. Il est donc très facile de trouver le biais du tissu à l’aide de cet outil. Voilà donc les différents usages que l’on peut faire de cette règle ! Voyons maintenant les 2 modèles les plus courants qui peuvent être achetés sur Internet.

Modèle de règle japonaise #1 : Le modèle chinois

Il peut être facilement trouvé sur eBay, Aliexpress ou Amazon. Vous devez toujours faire attention au vendeur, car la qualité selon le vendeur ne sera pas la même. J’ai acheté le mien pour environ 4 euros avec les frais de port. Il mesure 55 cm de long et je pense que la qualité n’est vraiment pas mauvaise.

Haut : Modèle chinoisBas : modèle Clover

Modèle de règle japonaise #2 : La marque

Ce modèle coûte environ 11 euros hors frais de port. C’est la marque Clovermodèle . Celui-ci mesure 50 cm de long.

La grande différence avec le modèle chinois est qu’il est bicolore. Nous avons une partie verte d’environ 1,5 cm d’un côté de la règle. Cette valeur est une valeur de marge de couture assez standard dans les vêtements, en particulier lors de la confection de finitions surjeteuses.

La règle comporte également des lignes droites et des pointillés. Il est donc plus facile à utiliser que le modèle chinois.

Dans tous les cas, les deux modèles sont vraiment bons. C’est vraiment l’outil à avoir en tant que couturière. Je vous conseille vivement de l’acheter si vous n’en avez pas. Et pour tous ceux qui en ont déjà un, n’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous pensez et si vous avez pu en trouver d’autres pour des usages que je n’ai pas cités. Je vous le dis très bientôt et je vous souhaite de belles coutures.

Loisirs
Show Buttons
Hide Buttons