Nos conseils pour de meilleurs placements dans des fonds communs

Les fonds communs de placement constituent un atout pour les investisseurs qui souhaitent diversifier leur placement. Pour leur grande accessibilité, les fonds communs de placement sont appréciés et sont de plus en plus populaires. Voici nos conseils pour réussir votre investissement. 

Déterminer ses objectifs de placement

La première chose à faire lorsqu’on décide d’investir dans des fonds de placement communs comme l’OPVCM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières), c’est d’établir des objectifs. Il faut donc savoir si vous investissez dans le but de prévoir votre retraite, d’épargner de l’argent, ou de financer les études de vos enfants. La manière dont vous allez investir va dépendre de vos objectifs. Ainsi, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour vous aider à établir un plan pour vos finances. Une plateforme dédiée fera l’affaire, en l’occurrence. 

A découvrir également : A quel âge peut-on vapoter avec une cigarette électronique ou Puff ?

Investir au moyen d’un PAC

Il est tout aussi conseillé d’investir au moyen d’un PAC ou d’un prélèvement automatique de cotisation. De cette manière, vous investissez constamment pour que votre investissement dans l’OPVCM puisse fructifier. Le prélèvement automatique des cotisations vous permettra de déterminer le montant de votre investissement, ainsi que sa fréquence. Ainsi, votre compte de placement sera alimenté automatiquement à chaque fois qu’il le faudra. Vous pourrez alors épargner régulièrement quelles que soient les fluctuations des marchés financiers. 

Être conscient de sa tolérance au risque

Il est nécessaire d’être pleinement conscient du risque auquel vous vous exposez lorsque vous faites un tel placement : inflation, crises financières, récession, etc. Avant de vous lancer dans de l’investissement sur le marché boursier, vous devez savoir jusqu’où vous pouvez tolérer. Certains investisseurs sont plus tolérants étant donné qu’ils disposent de fonds d’urgence pour les sauver en cas de soucis. En fonction de vos objectifs de placement et de vos besoins, un professionnel pourra vous aider à déterminer votre tolérance au risque. 

A lire aussi : Katie Holmes (sa taille, son poids) qui est son mari ?

Diversifier son portefeuille

Pensez également à diversifier votre portefeuille. Pour procéder, il faudra répartir votre actif lorsque vous investissez dans les fonds communs. En effet, si vous n’avez que des fonds d’actions dans votre portefeuille, vous serez plus vulnérables en cas d’événements impactant le marché boursier. Vous avez donc intérêt à répartir vos placements entre différents secteurs, régions et catégories d’actifs. Si vous souhaitez faire une combinaison diversifiée d’actifs, vous pouvez choisir entre différents types de fonds de placement. À savoir, les fonds d’actions, les fonds communs de placement à revenu fixe, les fonds communs équilibrés, et les fonds communs de placement du marché monétaire. Les solutions de portefeuille vous permettent, quant à eux, de réunir divers fonds communs en un seul placement. 

Il est tout aussi possible d’acheter des fonds spécialisés (dans un marché ou dans le secteur de l’économie). Investir dans des fonds de placement communs vous permet de mettre en avant vos convictions et vos centres d’intérêt. Votre courtier pourra trouver des fonds adaptés à vos principes. Par exemple, les fonds indiciels s’adressent à ceux qui souhaitent investir dans des fonds à gestion passive.

News