Comment isoler directement sous les tuiles ?

De quoi parlons-nous ?

Isolation sous le toit des chenilles de grenier, qu’elles soient déjà aménagées ou aménageables.

A voir aussi : Comment amenager un coin perdu ?

1er cas : isolation du grenier déjà aménagé :

c’ est à dire le grand nombre de maisons de plus de 20 ans avec des combles dont les chenilles en tuiles ou en ardoises sont peu ou pas isolées et dont les occupants souffrent de la chaleur estivale au point de devoir parfois dormir au rez-de-chaussée.

A lire également : Quels sont les avantages d'une maison en container ?

L’isolation des chenilles lorsque le grenier est déjà aménagé est souvent oubliée par les entreprises d’isolation car les solutions ne sont pas simples et souvent coûteuses.

Les différentes options sont les suivantes :

  • détruire le pansement intérieur et refaire l’isolation sous le toit en utilisant les techniques habituelles en dalles ou en rouleaux de laine de verre ou de laine de roche.

les propriétaires ne sont évidemment pas très intéressés à refaire tout leur intérieur et avoir à vivre au rez-de-chaussée pendant toute la durée des travaux.

  • Dévoilez entièrement le toit, retirez les lattes et l’ancien isolant pour glisser entre les chevrons des rouleaux ou des dalles de laine minérale, puis placez un film sous le toit et fermez le couvercle.

Cette solution n’est intéressante que lorsque la couverture est ancienne et à refaire, car en fin de compte, cela demande beaucoup d’efforts et de temps pour peu d’améliorations et une longévité aussi limitée que la solution précédente.

  • Le sarking qui consiste à reprendre entièrement le couvercle et souvent le zinguage, et parfois le cadre pour le soulever en y incluant des plaques isolantes.

En termes d’efficacité, la technique est idéale car elle est l’équivalent d’une isolation extérieure adaptée à la toiture.

Mais le coût est très important compte tenu de l’importance du travail et du coût des matériaux avec l’obligation de traiter l’ensemble du toit.

Depuis 2012, il est apparu sur le commercialiser une invention française, la solution isosac, qui consiste à faire glisser un sac composé d’un pare-vapeur et d’un écran HPV sous le toit entre le toit et le revêtement intérieur en plaques de plâtre ou lambris.

Le conteneur est donc flexible, résistant, respirant et fait sur mesure.

Ensuite, infuser à haute densité un isolant en vrac qui est connu pour être efficace en hiver et en été. (fort déphasage)

Cette solution isolante sous le toit offre un confort presque définitif en hiver et en été.

Si vous êtes un professionnel de l’isolation, visitez notre site professionnel batisec.net

2ème cas : l’isolation sous le toit du cabriolet grenier.

De quoi parlons-nous ?

Greniers et greniers avec un étage que vous souhaitez occuper l’espace à ranger ou à vivre en aménageant des salons.

Souffler comme dans le grenier perdu ne convient pas.

Il est donc nécessaire d’isoler sous le toit rampant.

Les plus les solutions classiques consistent à créer un renfort qui soutiendra l’isolation choisie et, si nécessaire, permettra l’installation de plaques de plâtre pour créer des salons.

L’isolation la plus courante est celle des panneaux rigides ou semi-rigides de laine minérale ou de laine de bois, de chanvre, de coton. Mais aussi du polyuréthane.

Une solution économique à l’installation consiste à installer un isolant mince agrafé sur le cadre.

Ces derniers produits sont à juste titre considérés comme des suppléments isolants.

La seule solution pour profiter des avantages de l’isolation en vrac (coût, flexibilité du sur-mesure, densité, longévité) est la solution Isosac qui consiste à injecter une isolation haute performance dans un sac composé d’un pare-vapeur et d’un pare-pluie qui aura été glissé entre les chevrons et le chevron de comptoir.

Pour plus d’informations et un devis gratuit de votre applicateur régional, cliquez ici

Maison