Quelle démarche pour sortir sa voiture de fourrière ?

Dès qu’un conducteur appelle la police pour signaler la disparition de sa voiture après avoir été choqué par cette prise de conscience, la police cherche à savoir si le véhicule a été mis en fourrière. Récupérer sa voiture de la fourrière nécessite beaucoup de paperasse et coûte d’argent, mais c’est toujours préférable à un vol. Nous allons voir dans cet article les démarches à suivre pour sortir sa voiture de fourrière.

Les raisons d’une mise en fourrière de votre véhicule

Un officier de police judiciaire ou un agent de police adjoint prend la décision de mettre un véhicule en fourrière au nom de la police ou de la gendarmerie. Vous pouvez avoir plus de détails sur ce site. Dans certaines circonstances, le maire (ou le préfet de police à Paris) peut également ordonner la mise en fourrière d’un véhicule, notamment s’il circule ou stationne dans un espace naturel ou un paysage protégé. L’agent de police s’assure au préalable que la voiture n’a pas été déclarée volée avant de rédiger un rapport détaillant le motif de la mise en fourrière, la description de la voiture et le lieu où elle sera entreposée.

A lire en complément : Est-ce que la location de voiture est rentable ?

Les preuves d’une voiture mise en fourrière

Appelez la police ou la gendarmerie la plus proche si vous ne retrouvez pas votre voiture et si vous n’étiez pas présent lors de son enlèvement. Vous serez dirigé, sur le plan juridique, vers la fourrière où votre voiture a été mise après vérification de la base de données à l’aide de votre plaque d’immatriculation. Par exemple, si vous résidez à Paris ou encore à Marseille, vous pouvez utiliser des services en ligne pour vérifier si votre voiture a été mise en fourrière et obtenir les coordonnées de la fourrière concernée. Un annuaire des fourrières peut aussi vous être utile pour retrouver votre voiture rapidement.

A découvrir également : Comment acheter une voiture pour quelqu'un d'autre ?

Voiture