A quel âge peut-on vapoter avec une cigarette électronique ou Puff ?

Comme la plupart des produits contenant du tabac, la célèbre cigarette électronique est strictement interdite aux mineurs. Certaines personnes s’interrogent donc sur l’âge à atteindre pour vapoter avec une cigarette électronique ou Puff en toute légalité. Découvrez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir sur cette forme de cigarette qui connaît un succès de plus en plus grandissant auprès des fumeurs et des non-fumeurs.

Attendre la majorité pour vapoter avec une cigarette électronique ou Puff

La loi est intraitable en ce qui concerne l’âge requis pour vapoter avec une cigarette électronique ou Puff. Elle interdit formellement la vente de produits destinés au vapotage, les e-liquides, les cigarettes électroniques et les autres dérivées aux personnes mineures, c’est-à-dire âgées de moins de 18 ans. Il est donc essentiel d’attendre d’avoir la majorité pour s’adonner à cette pratique en toute sécurité.

A découvrir également : 307 1.6 hdi 110 : combien de chevaux fiscaux ?

Cette obligation concerne la totalité des produits de la vape, qu’ils contiennent de la nicotine ou non. En outre, les magasins spécialisés dans la vente de cigarettes et les autres enseignes doivent demander un document d’identité qui confirme l’âge du client avant de lui fournir une cigarette électronique. Ceux-ci encourent des sanctions plus ou moins sévères s’ils s’entêtent à vendre des e-cigarettes aux plus jeunes.

Cette limite d’âge peut être repoussée jusqu’à 21 ans dans certains pays comme les États-Unis. Les lois en vigueur dans un pays doivent donc être consultées en cas de visite ou d’installation sur le long terme pour éviter les surprises désagréables et les retombées juridiques.

Lire également : Quelle différence entre sirop d’agave et sirop d’érable ?

Pourquoi la vapoteuse est-elle interdite aux moins de 18 ans ?

De nombreuses raisons peuvent expliquer l’interdiction pure et simple de la vente de cigarettes électroniques aux mineurs par les autorités. Ce type de cigarettes peut pousser des jeunes non-fumeurs à en faire une habitude sur le long terme. Les conséquences peuvent être désastreuses pour leur santé et leur vie.

Les e-cigarettes ont été initialement conçues pour aider les fumeurs qui le souhaitent, à arrêter la consommation de tabac. Elles ont également pour autre objectif de les accompagner dans ce dur sevrage.

Un mineur peu averti qui imite un fumeur en vapotant avec des e-liquides contenant de la nicotine, peut facilement se tourner vers le tabac et la nicotine. En outre, il peut rapidement devenir dépendant de ces substances nocives pour la santé et l’environnement.

La loi encadre donc sévèrement cette pratique pour protéger les jeunes âmes et les écarter des dangers de la cigarette, qu’elle soit électronique ou classique.

La réglementation sur la cigarette électronique et ses composants

cigarette électronique ou Puff

Comme dit plus haut, il est nécessaire d’atteindre un certain âge avant de pouvoir vapoter avec une cigarette électronique ou Puff. De plus, cette forme de cigarette est très encadrée par la loi française et européenne.

La réglementation autour de la cigarette électronique est renforcée par des directives comme la célèbre TPD (Tobacco Products Directive). Cet ensemble de consignes bien définies contrôle, entre autres, la légifération de leur fabrication et de leur vente. Leur distribution sur l’ensemble des territoires qui sont membres de l’Union européenne, est également prise en compte.

La réglementation française sur l’e-cigarette s’inspire donc des interdictions et des mesures prises par la TPD pour pouvoir contrôler la propagation de la cigarette électronique, avec ou sans nicotine, et protéger les plus vulnérables contre ses effets néfastes. À titre d’exemple, il est interdit de vapoter dans les lieux publics. La vente ou l’offre des produits de vapotage à des personnes mineures est également sévèrement sanctionnée par la loi.

En outre, il est fortement déconseillé de faire de la publicité directe ou indirecte sur les produits destinés au vapotage et sur leurs dérivés. Les producteurs d’e-liquides doivent soigneusement déclarer tous les composants présents dans le liquide de vapotage avant sa mise en vente sur le marché.

On ne le répétera jamais assez, mais une consommation du tabac, quelle que soit sa forme, nuit gravement à la santé et gâche de nombreuses vies chaque année.

News